AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (jude) heads up for the light where we never die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 10:21


( judith rose « jude » prescott )
but the queen has been overthrown


( prénom, nom ): judith, rose, prescott - je préfère cependant, largement, qu'on m'appelle jude. ( âge ): vingt-quatre ans. partie trop tôt, diront les autres restés sur place. j'en étais arrivée à un point où qu'importe les années écoulées, ce fut une libération. ( lieu de naissance ): adelaïde, sa - australie ( origines et nationalités ): australienne - apparemment hispanique côté maternel, quelque-chose comme ça en tous cas. ( lien avec adelaïde ): born and raised, également décédée dans cette même ville. triste vie, je dis. ( statut matrimonial ): en couple, la perdition, le maudit lien qui m'a ruiné à petit feu; mais maintenant, il n'est plus à mes côtés pour être le handler, grand bien me fasse. ( emploi ou études ): étudiante en littérature, ayant obtenu une bourse de cheerleading. a fini dans le droit, voulant se venger, se renseigner, se préparer, lorsque son tour viendrait - mais dans les règles de l'art. ( orientation sexuelle ): hétérosexuelle. ( groupe ): predictably.


( le caractère changeant de l’alouette ): douce * aimante * patiente * observatrice * souriante * cachotière * bonne vivante
Et puis, d'autres traits s'étaient déclarés après la mort
méfiante _ impulsive _ craintive _ en retrait.

( le point final d'une histoire sans fin ): Il y avait eu les larmes, qui avaient coulé tout l'après-midi sur mes joues. Lentement, mais insistantes.
Il y avait eu aussi la bouteille de vodka qui devait trainer depuis plusieurs semaines dans un coin de l'appartement.
Il était parti bosser et je n'allais plus en cours depuis le début de la semaine, prétextant auprès de la fac un grippe qui ne voulait pas passer.
Parce-que c'était la nouvelle qui assenait le dernier coup de massue sur ma triste vie. Depuis des mois, ça ne faisait que de se dégrader et aujourd'hui, j'avais l'impression que la terre entière était venue s'abattre sur ma tête.
Enceinte. Le bâtonnet ne mentait pas, il ne mentait jamais m'avait-on dit. Souvent, il prédisait une bonne aventure, du bonheur à venir.
Pour moi, ça avait juste été la fin de tout.
Je ne pouvais pas assumer ça en plus de tout ce qui se déroulait autour.
Les coups durs et les coups bas, les moments d'humiliation gratuite les soirs quand il rentrait à la maison.
Les menaces si un jour ma bouche venait à dire une parole de trop, si quelqu'un venait à suspecter ce qui pouvait se passer.
Lui qui se faisait passer pour un ange auprès de toutes les autres personnes qu'il connaissait, et moi qui était devenue le fantôme de moi-même auprès de tous les autres.
Alors, je l'avais fini. Presque cul sec, d'un bon coup rapide, le liquide alcoolisé s'étant écoulé le long de ma gorge.
J'avais fait couler un bain, avant de m'y plonger. L'alcool n'avait pas mis longtemps avant de m'affaiblir, de me donner du courage, de m'aider dans ce qui serait mon dernier geste.
Je ne pouvais plus rien supporter, de toutes façons.
Pardon papa, pardon maman, pardon mon frère.
Pardon petit être ayant pris vie en moi.
Pardon le monde.
Plongée, submergée, noyée.



Spoiler:
 


Dernière édition par Judith Prescott le Mar 28 Fév - 15:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 10:21


( a brief history of time )
there's no religion that could save me no matter how long my knees are on the floor



Parce-qu'il y des moments dans la vie qui importent plus que les autres.
Des moments qui font qu'on s'en rappelle plus que d'autres, plus que certains qui auraient pu compter, mais pour lesquels un détail, infime, a fait qu'ils se sont lentement effacés de votre mémoire.
Et ces moments là, ces détails là, ce sont toujours les plus importants; ceux pour lesquels vous vous levez le matin, ceux pour lesquels vous vous battez jour après jour.
Ceux pour lesquels vous pensez que la vie vaut la peine d'être vécue, même lorsque vous sentez vos derniers souffles vous quitter alors que vous êtes là, sur le brancard de l'hôpital, que l'infirmière vous injecte produit après produit dans les veines, que le médecin répète sans arrêt dégagez avant de vous imposer une charge électrique qui est censée redémarrer votre coeur.
Parce-que même si on vous dit que c'est pas vrai, que vous ne voyez pas votre vie défiler lorsque vous êtes en train de mourir... Je ne suis pas tout à fait d'accord.
Ok, toute votre vie ne défile pas comme un vieux film devant vos yeux, mais vous ne pouvez vous empêcher de revoir les meilleurs moment de cette dernière.
Votre sixième anniversaire.
Votre premier baiser.
Vos années lycée.
Votre premier job.
Ces petits moments, parfois, que vous aviez oublié, vous pensiez qu'ils n'avaient plus d'importance ? Et pourtant, ce sont ceux là qui reviennent aujourd'hui.
Mais plus que les moments, ce sont les personnes qui ont marqué votre vie.
Je me rappelle de ma mère et de son parfum qui embuait toutes les pièces de la maison le matin, lorsqu'elle préparait le petit déjeuner, lorsqu'elle venait me réveiller et que j'étais encore enfant.
Je me rappelle de la voix grave de mon père qui me faisait trembler de peur lorsque je savais que j'allais me faire engueuler après avoir fait une connerie.
Et les pas de mon frère lorsqu'il montait les escaliers, après être rentré plus tard que le couvre-feu, et qu'il ne voulait pas se faire prendre par les parents.

Et puis, il y avait lui.
Je revoyais parfaitement son visage, ses traits, ses yeux bleus.
Je me rappelais de la douceur de ses lèvres sur ma peau, de ses mains dans mes cheveux.
De la façon dont mon coeur loupait un battement lorsque je croisais son regard au coin de la rue, au détour d'un couloir de la fac.
Comment j'en étais tombée amoureuse en moins de temps qu'il n'en faut pour un battement de cils, comme un débutante.
Il était plus vieux, et je m'en foutais.
Il avait une mauvaise réputation, mais justement ça me faisait vibrer.
Les balades en voitures jusqu'au bout de la nuit, à en faire criser mes parents des jours d'affilés, à en perdre mes repères, les horaires.
A perdre la notion de réalité.
J'ai toujours pourtant été une enfant sage et ramenant de bonnes notes à la maison, une petite princesse pour mes parents et mon frère, une petite chieuse parfois quand il le fallait.
Mais avec lui, j'avais dépassé toutes les bornes, limites que ma vie m'avait toujours imposé - je faisais partie de ces pauvres filles dont le monde ne tournait plus qu'autour d'une seule personne.
Ils m'avaient tous prévenu, préférant devenir mes ennemis plutôt qu'il ne m'arrive malheur.
J'avais préféré les ignorer - et j'ai compris mon erreur beaucoup trop tard, lorsque la première gifle avait fait la rencontre de ma joue.
Lorsque mes premières larmes étaient tombées, avaient glissé sur ma joue désormais abîmée.
J'avais déjà emménagé chez lui, à l'époque, parce-qu'il avait su me convaincre avec des mots doux, des promesses dont je ne verrai jamais la couleur.
Naïve, j'ai été, jusqu'au bout.

_________________

and i was suddenly breathing again. ∆

going nowhere, going nowhere. their tears are filling up their glasses. no expression, no expression. hide my head I want to drown my sorrow. no tomorrow, no tomorrow.


Dernière édition par Judith Prescott le Mar 28 Fév - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DREAMER PRINCE

Date d'inscription : 23/01/2015
Messages : 168

SHOOTING STARS
STATUT ♡: marié et père de deux enfants
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: adaline shirazi

MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 10:29

husssssssssssssssssssssss veronica j'en peux plus de voir tant de beauté par ici
je te réserve la toute belle pour une durée de 4 jours love
BIENVENUE PARMI NOUUUUUUUS! bon courage pour ta fiche, si tu as la moindre question, surtout n'hésites pas à me contacter, j'adore çaaaa!
j'ai hâte de voir le perso que tu nous réserves love

_________________

promise □ and promise me this: you’ll wait for me only, scared of the lonely arms. surface, far below these words. and maybe, just maybe I’ll come home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudnine.forumactif.org
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 10:31

merci à toi mon beau, parce-que, que dire de sam quoi bave
je n'hésiterai pas à te mp à la première question


Dernière édition par Judith Prescott le Mar 28 Fév - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 10:43

Excellent choix d'avatar. bril
Bienvenue. love
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 10:43

merci, bienvenue à toi aussi du coup hihi love

_________________

and i was suddenly breathing again. ∆

going nowhere, going nowhere. their tears are filling up their glasses. no expression, no expression. hide my head I want to drown my sorrow. no tomorrow, no tomorrow.


Dernière édition par Judith Prescott le Mar 28 Fév - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 11:15

La jolie Camilla, on l'a voit de plus en plus ça fait plaisir.
Bienvenue ici ma belle!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 11:17

merci jimmy, t'es pas mal non plus dans le genre mexicain
(avec riverdale, elle devient de plus en plus populaire, mais elle est trop choupie en même temps bigeyes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DREAMER PRINCE

Date d'inscription : 23/01/2015
Messages : 168

SHOOTING STARS
STATUT ♡: marié et père de deux enfants
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: adaline shirazi

MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 15:51

wow. la poésie de tes mots.. la douleur, juste effleurée, juste distillée.. et pourtant, la violence avec laquelle elle te frappe. wow.
je veux un lien avec jude, à tout prix, que ce soit avec atom ou avec adaline love

tu es bien évidemment validée, je te mets dans ton groupe de suite!
trop d'émotions, tu es le premier membre que je valide moh

BIENVENUE PARMI NOUUUUUUUUUS

_________________

promise □ and promise me this: you’ll wait for me only, scared of the lonely arms. surface, far below these words. and maybe, just maybe I’ll come home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudnine.forumactif.org
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   Mar 28 Fév - 15:54

merci à toi @atom walsh, trop d'émotions en moi d'être la première validée moh et trop contente que ma fiche t'ait plu autant fall
je vais aller regarder tes personnages et je viendrai te donner mes idées de liens par mp

_________________

and i was suddenly breathing again. ∆

going nowhere, going nowhere. their tears are filling up their glasses. no expression, no expression. hide my head I want to drown my sorrow. no tomorrow, no tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (jude) heads up for the light where we never die   

Revenir en haut Aller en bas
 

(jude) heads up for the light where we never die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.
» BRIDES: Mirlande Manigat gagne 7% alors que Jude ne decolle pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ IF I STAY :: ( YOUR STORY ) :: welcome to adelaide :: IN-