AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 this can't be the real world now (uriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 188

SHOOTING STARS
STATUT ♡: Un célibataire, comme on les appelle
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: this can't be the real world now (uriel)   Mar 28 Fév - 10:34


( uriel georg rowe )
at first we learned to walk then learned to scream


( prénom, nom ): Uriel, comme le Prince du Soleil. Georg comme son grand-père. Rowe, parce qu'il faut appartenir à une famille. ( âge ): 27 ans, à tout jamais. ( lieu de naissance ): Perth, Australie. ( origines et nationalités ): Australien, malgré ses origines diffuses en Europe. ( lien avec adelaïde ): Ila fini par y mourir, un jour de mai. ( statut matrimonial ): Il était célibataire, passablement abandonné aussi. Aujourd'hui, cela n'a pas changé. ( emploi ou études ): Il était un grimpeur, un escaladeur. Aujourd'hui, puisque la mort l'a eu, il redouble d'intensité en pratiquant ce qu'on appelle le rooftopping. Il s'est aussi lancé dans la création de parcours d'escalade en pleine nature.  ( orientation sexuelle ): Bisexuel. ( groupe ): Sudden.


( le caractère changeant de l’alouette ): C'était un gentil garçon, très attentionné. Toujours prêt à aider son prochain. C'est ce que ses proches ont dit aux journalistes, quand il est mort. Un brave gars volontaire et fair-play. Tout le monde l'adorait. C'est ce que son entraîneur disait. Vraiment, on a dit beaucoup de choses de lui, et pourtant, aucun portrait n'a été vraiment fidèle à la réalité. Uriel, c'était le type un peu paumé qui cache tout derrière des sourires et de la générosité. Peur de décevoir, peur de ne pas faire les choses correctement. Il a mis tout son temps et toutes ses forces dans l'escalade, aspirait à devenir champion du Monde. Qu'aurait-il fait, autrement ? Uriel n'a jamais eu de plan B. Si le plan A ne fonctionnait pas, alors il se ramassait. Il n'a jamais pris de réels risques avant. Et maintenant qu'il est mort, cela le rend un peu malade. S'il avait pris des risques inconsidérés, il serait peut-être décédé de la même manière ; une chute fatale. Il n'a pas vécu comme il l'aurait fallu. C'est étrange de se dire qu'il aimerait mourir une deuxième fois, de la façon dont il l'aura décidé. Et surtout, mourir pour de bon, laisser son esprit s'éteindre sans être coincé dans une deuxième vie insensée.

( le point final d'une histoire sans fin ): Tout s'est passé très vite. La main qui glisse, ne parvient pas à attraper l'une des pierres de la falaise. Le grognement quand il voit son adversaire le dépasser sur le sentier d'escalade. La pression autour de sa taille caractéristique du harnais qui le rattrape, l'empêche de totalement tomber. Et puis, la chute libre. Il y a l'incompréhension, la panique qui grandit, les bras qui s'agitent dans le vide alors qu'il tombe, cherche une accroche pour se sauver. Mais rien. Seulement le sol qui se rapproche, qu'il voit arriver de plein fouet. Il se souvient des hurlements autour, de sa vie qui défile devant ses yeux. À peine le temps de se dire « non ! » que son corps heurte la terre. Mort.

Il fera les gros titres des journaux locaux. Uriel Rowe, décédé à 27 ans lors des qualifications du Championnat Mondial d'Escalade. Son harnais de sécurité a été trafiqué, une enquête est en cours. Paix à son âme.



Spoiler:
 


Dernière édition par Uriel Rowe le Mer 1 Mar - 11:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 188

SHOOTING STARS
STATUT ♡: Un célibataire, comme on les appelle
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: this can't be the real world now (uriel)   Mar 28 Fév - 10:34


( a brief history of time )
that's how you know you've reached the sixth degree of separation



« Mad, s'il te plaît... Tu sais que c'est pas ce que tu veux. » Il est déconfit, allongé sur le lit complètement nu alors qu'il regarde, impuissant, la jeune femme se rhabiller en vitesse. « C'est rien de sérieux Uriel, tu le sais. C'est notre petit secret. » Totalement habillée maintenant, elle vient planter un baiser sur ses lèvres. Goût doux, ressenti amer. « On se voit demain. Ne viens même pas me voir, tu sais que Clemens apprécierait pas. » Et elle s'en va, tornade bonde qui disparaît, laisse le jeune dans sa solitude. Il est qu'un jouet, un passe-temps. Il y a deux ans, il avait une sorte d'exclusivité ; Madeleine ne tentait pas de s'enfuir dès qu'elle avait fini son affaire ; elle restait avec lui, ils sortaient dehors, se montraient ensemble. Et puis, Clemens est arrivé au club d'escalade. Ennemi sur tous les points de vue ; il cumule les titres de champion dans des concours internationaux, devient le nouveau poulain du coach, s'attire le regard et rapidement l'amour de Mad. Ce type lui avait fait tout perdre, un peu du jour au lendemain.

Cette ombre menaçante et la fille dont il est éperdu qui fuit. C'est la seule chose qui a animé la vie d'Uriel, avant sa mort. Il n'a jamais été ce genre de gars qui a des aventures à raconter, des choses à partager. L'escalade, ce n'est pas quelque chose de vraiment passionnant à raconter. Il met un harnais, grimpe des murs faits pour et deux fois dans la semaine, il part escalader des falaises usées par les passages des grimpeurs. Aucun risques, aucun dangers. Et puisqu'il n'a pas de titres, qu'il ne fait que courir après un titre de Champion du Monde en représentant de l'Australie, il tente de vivre de cours qu'il donne. Les enfants, les groupes scolaires. Il les harnache et les surveille pendant qu'ils grimpent, redescendent, et ainsi de suite. Parfois, il va courir sur la plage pour voir du paysage, suivi par son vieux chien en fin de vie. Il a quelques amis avec qui il sort le soir. Uriel finit toujours par les faire hurler de rire quand les demoiselles finissent par trouver une excuse pour s'enfuir, après avoir galéré pendant des dizaines de minutes à lancer des invitations. Il n'est pas très doué, ni très malin.

Le 8 septembre 2015 était supposé marquer un tournant décisif dans la carrière du blond. Des mois qu'il s'entraînait pour être qualifié et représenter l'Australie au Championnat du Monde. Paris, en 2016. Il avait tout donné pour espérer y accéder, s'était entraîné aux catégories de vitesse et de difficulté. Un risque notable ; réaliser deux épreuves, cela voulait dire s'épuiser pour la deuxième. Mais il y arriverait. Il y croyait. Il n'a prêté attention à rien ce jour là. Ni au sourire crispé de Mad, accrochée au bras de son mec, ni à l'air goguenard de Clemens, encouragé par le fanatisme du coach. Le blond s'est avancé vers la falaise pour l'épreuve de difficulté et s'est harnaché, a posé la main sur la pierre froide. Au son du sifflet, il s'élançait, grimpait, choisissant ses prises avec soin, jouant de chaque muscle de son corps. Jusqu'à ce qu'il rate une prise, que son poids ait à s'en remettre à la solidité du harnais. Qu'il meurt à cause d'un sabotage.

Quand il a rouvert les yeux, il était à cet arrêt de bus devant chez lui. Immatériel. Vivant et mort à la fois. Être réel et existant, mais à la fois... mort. L'appartement était le même, si l'on ignorait l'absence du chien. Mais en dehors... plus aucun visage familier. Plus aucune menace liée au temps. Ce n'était pas ainsi qu'il imaginait la mort. Il aurait préféré le néant à la possibilité de revenir sur le lieu de sa mort, pouvoir admirer la hauteur des ambitions brisées et des rêves désormais impossibles. Alors il s'est défoulé. Pour la première fois, il a grimpé sans la moindre protection, sans rien pour le retenir de tomber. Il a senti l'effort, le contact de la roche sous ses paumes. Il a respiré. A ressenti un souffle de vie, même minime. Unique.

C'est un sacré bordel de se dire qu'il cherche la vie dans ce qui pourrait lui coûter la mort, alors qu'il vit déjà dans une dimension morte. Qu'est-ce qu'il lui reste à perdre, de toute façon ?  


Dernière édition par Uriel Rowe le Jeu 2 Mar - 10:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DREAMER PRINCE

Date d'inscription : 23/01/2015
Messages : 168

SHOOTING STARS
STATUT ♡: marié et père de deux enfants
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: adaline shirazi

MessageSujet: Re: this can't be the real world now (uriel)   Mar 28 Fév - 10:48

trop de beauté par ici, je meurs d'amour
je te réserve le beau will pour 4 jours ! love
BIENVENUE PARMI NOUS, bon courage pour ta fiche et si tu as la moindre question, surtout n'hésites pas à me contacter love

_________________

promise □ and promise me this: you’ll wait for me only, scared of the lonely arms. surface, far below these words. and maybe, just maybe I’ll come home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudnine.forumactif.org
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: Re: this can't be the real world now (uriel)   Mar 28 Fév - 11:26

bienvenue, bon courage pour ta fiche love

_________________

and i was suddenly breathing again. ∆

going nowhere, going nowhere. their tears are filling up their glasses. no expression, no expression. hide my head I want to drown my sorrow. no tomorrow, no tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 27/02/2017
Messages : 74

SHOOTING STARS
STATUT ♡: célibataire, palpitant écorché par la trahison et l'amertume.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: this can't be the real world now (uriel)   Mar 28 Fév - 12:55

Rholala le pseudo et Will fall
Bienvenue, j'ai hâte d'en apprendre plus cookie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 27/02/2017
Messages : 49

SHOOTING STARS
STATUT ♡: Célibataire
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: this can't be the real world now (uriel)   Mar 28 Fév - 17:13

Bienvenue sur le forum I love you

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 36

MessageSujet: Re: this can't be the real world now (uriel)   Mar 28 Fév - 20:04


bienvenue parmi nous love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CLOUDS PRINCESS

Date d'inscription : 05/05/2016
Messages : 45

SHOOTING STARS
STATUT ♡: vague.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: atom walsh.

MessageSujet: Re: this can't be the real world now (uriel)   Mer 1 Mar - 23:18

ma tiphaine. j'ai pas les mots pour dire à quel point je suis heureuse de te savoir ici moh tu es l'un des piliers de ma vie RPGique moh
ton personnage est fantastique, comme je te l'ai dit sur skype.. il est prenant, puissant.. je l'adore, tout simplement moh il nous faudra un lien (remember desmond et joyce for ever )

c'est avec un plaisir non dissimulé que je te valide! bienvenue parmi nous officiellement, et tu sais où me trouver si besoin est moh
jotem moh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: this can't be the real world now (uriel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

this can't be the real world now (uriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ain't it fun, living in the real world? [DOUDIE.]
» CNN: Food prices rising across the world
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» Vente Elysien Forge World (GI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ IF I STAY :: ( YOUR STORY ) :: welcome to adelaide :: IN-