AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 can you hear the silence (bex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 17:58


   ( beckam "bex" wolfhart )
   et dans le fond, face contre terre, c'est ton visage contre l'macadam


   
( prénom, nom ): il y a une infinité à porté de lèvres, les voyelles et consonnes qui s'entremêlent à n'en plus finir, les sons qui se forment et glissent en infinis originalité. et puis il y a le coup de grâce, le coup fatal, le mot final, qui sort dans des contexte stupides. quand on pense qu'au présent l'avenir se fait plus lent, et on attache sans penser à demain le doux Beckam à un enfant. on vit avec, on fait semblant, on frappe le soir une autre originalité, et peu à à peu Bex, tu l'as créé. c'est simple, c'est fade, c'est pas si doux, c'est pas si fou. et tu as continué de la garder, l'imposer jusqu'à totalement l'adopter. dans un univers où sans le vouloir on t'a donné comme prénom un pseudonyme qui allait si populairement tourné, tu as trouvé comment l'apprivoiser. c'est pas comme Wolfhart, et pourtant ça s'entremêle encore, avec plus de difficulté, faut bien savoir articuler. c'est dur, c'est rude, c'est l'effigie d'une famille qui a si bien réussit. dans un monde qui aujourd'hui t'est révolu.   ( âge ): dans cet écrin d'éternité, dans ce lieu sans temporalité, ton corps s'est lentement figé, gravant dans une pierre éternelle ces vingt ans à peine entamés. c'est glacé, c'est givré, et les années sont passées. lentement, fermement, c'était y'a six ans et pourtant rien sur ton visage a changé.  ( lieu de naissance ): c'était un soir à Bali, c'était un soir proche de l'oubli. hôpital personnalisé, la ville n'est pas restée, c'est comme une punaise accrochée sur le planisphère de ta vie passée. Bali n'était que le début, sans importance, sans exigence.  ( origines et nationalités ): au gré du vent, et des chemins, au gré des étoiles et du destin. c'était un peu le crédo de tes parents, ils se sont trouvés par hasard, au détour d'une rue, et le mixe s'est enclenché. tu viens du nord de l'Europe, des cheveux blonds cendré, des yeux bleu à s'en damner, tu viens aussi du sud de ce continent océanien, d'une peau qui a vécue le soleil, de rire et de chaleur. tes origines sont multiples, pas vraiment bien assemblé, de la Norvège par ta mère, de l'Australie par ton père et le reste n'est qu'un flou abstrait que tu ne saurais expliquer. la nationalité c'est estompée, après la mort, ne perd-on pas toute appartenance à ces peuples qui vous aurons bientôt oublié ? ( lien avec adelaïde ): tu ne t'en souvenais pas, tu ne t'en rappelais pas. c'est en espionnant, c'est en cherchant et écoutant au fil des années, des mois passés. chaque personne semblait y avoir trainé,y être né ou juste passé. c'était le point commun que t'entendait, partout ou t'allais. et doucement c'est revenu, un hiver pas si froid, un Noël pas si enneigé, un coin à visiter, quelques semaines à explorer. enfant curieux, enfant bien heureux, tu as oublié avec le temps. peut-être qu'un lieu ou deux reviennent te hanter, fantôme du passé. ( statut matrimonial ): pour ce genre de chose, il faudrait déjà en fréquenter des gens.. et depuis qu'on a commencé à t'apercevoir, c'est pas une grande popularité que tu as gagné.  ( emploi ou études ): avant et après votre mort. ( orientation sexuelle ): si peu de temps et tant à savoir. si peu de temps et tout à revoir. les courbes te plaisaient, les cheveux long et brun, les yeux fluides et les lèvres vermillons qui se perdaient contre ta peau, y laissant des trainés sensuelles et non éternelle. les courbes féminines qui s'entrechoquaient dans tes pensées, qui menaient tes journées, émerveillaient tes soirées. aujourd'hui c'est différent, tout en toi y'a plus de sentiments. tu n'as pas essayé de chercher, six années et rien à vraiment perturbé tes pensées. c'est pas des questions qu tu pensais te poser, c'est pas de choses qui te préoccupaient, alors c'est dans la normalité. sans que tu cherches à définir ce que ça peut bien signifier... ( groupe ): predictably
   

   ( le caractère changeant de l’alouette ):  page blanche. terreur de l'auteur, crainte et horreur. c'est différent, cette chose à créer. à refaire. mort dans l'oublie, mort et oublie. tu y verrais ta vie en film noir et gris, tu y regarderais ta vie en spectateur étourdi. tu étais l'enfant doux, l'enfant rêveur, c'était beau comme les jours venait jouer leur rôle tour à tour. roi des blagues à sens unique, qui faisait rire des classes et n'en finissait pas. enfant troublé, enfant troublant. t'étais l'adolescent aux yeux rieur, au sourire porte bonheur. c'était beau, c'était simple, comme tu te souciais de rien. t'avais l'éternité à gagner, t'avais l'éternité pour jouer. c'était si simple, d'écouter ses amis, de téléphoner pour dire des blagues qui seraient vite oubliées. tu n'écoutais rien, et ça t'apportait tout. ce jeu du plus malin qui devenait si facile à continuer. gamin qui grandit, jeune homme qui s'oublie. cancre assumé, et tu jouais, et tu jouais. avec la vie, avec les gens, sans manipulation, juste par distraction. rien ne t'atteignait, dans ce petit bonheur qu'on créer sans le savoir, t'étais pas le gars parfait. mais c'était un bon début, une bonne approche, des amis pour dîner, des amies pour te réveiller. et quand le sable a terminé sa course, quand l'alarme résonne, et que le gong se fait entendre, les mots s'effilent et s'effacent. et gommé un à un, les traits se défont, se déforment.
le bleu c'est affaiblit, assombrit. c'est comme une tempête au large qui se débat avec fureur, dans les abysses d'une absence de douleur. tu es plus là, c'est affligeant. tu es plus là c'est déstabilisant. tu t'attaches trop alors tu fuies, tu t'attaches trop alors t'oublies. garçon cynique, garçon qui sait tout. de loin il observe, de loin il fait peur. toujours seul, toujours loin, qui ne parle pas beaucoup, mais qui snobe énormément. il voit les autres de hauts, de loin, pour de faux. garçon trop ironique de situations si pathétiques. t'es là, t'es loin. t'es faux dans tes sourires, t'es faux dans tes regards. t'es faible, et c'est vrai. t'es fourbe et tu t'en fous. tu as les répliques incendiaires, de celles du gars qui se laisse pas faire, qui ne se fait atteindre de rien. coquille vide et puis oublie. l'absurdité après la mort, tu en ferais un procès.

   ( le point final d'une histoire sans fin ):
les jours ne se ressemblent pas, jamais, les jours ne s'assemblent pas, de près. si différents les uns des autres, si peu communs et sans lendemain. et c'est bien après, que vous croyez au destin, au karma, au hasard... que le puzzle se met en place sans crier gare. le chemin est différent, le but est commun, et on trace une vie sans savoir que demain sera forcé au nouveau départ. c'était égoïste c'est certain, c'était égoïste mais c'était le destin. sans appel pour reculer, peu à peu le noir a envahit l'espace. ton espace vital, ton espace à toi. sous le nom de tumeur il a dévoilé son plus grand dessin. glissé là où personne peut l'atteindre, attendant son heure avec délectation elle a commencé à tout emmerder. et toi avec, et le monde aussi. c'était rien d'affligeant, rien de changeant, un seul compte à rebours qui avait commencé. plus longtemps à continuer, c'est ce que les gens disaient, ce qui se murmurait. et t'en riais, pour pas dire que t'avais la trouille. une opération bien trop longtemps repoussée, accepté par erreur, pour un sourire. mort acceptée, mort éloignée. on te disait guérit, on te promettait la vie. mais la maladie ne ronge pas que les os, elle ronge les maux, elle ronge la vie, elle ronge les idées et les noircies. c'était pas grand chose au début, c'était son absence lors des réunions de soutien pour la maladie, c'était les départs et les espoirs meurtries. ça a commencé lentement, le noir qui grimpe peu à peu, qui grignote sans se laisser voir. l'acide qui joue avec les pensées, avec son absence, avec leur présence. et l'acide qui revient ronger le sang, soudainement. parce que tu savais, parce que tu sentais, que leurs promesses d'une première fois ne te faisaient plus rêver. elle était plus facile à retirer cette fois, plus simple, moins dangereuse, mortalité reculée on te disait. mais toi un soir tu as juste oublié de nager, tu as simplement arrêter de vouloir respirer. c'était plus simple, l'égoïsme au plus près du corps. et puis ça serait finit après. alors t'as avalé en silence, et les jambes dans le vide t'as regardé l'eau couler, doucement. c'était comme fermer les yeux, la fatigue extrême qui vient laver les idées noires. et après le vide infinis, l'eau, et t'as oublié de nager. tu savais juste pas que t'allais encore tout recommencer.
   

   
Spoiler:
 
   


Dernière édition par Bex Wolfhart le Mar 28 Fév - 21:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 17:58


   ( a brief history of time )
   citation citation citation

   


ONE. six années, longueur qui se mesure selon les gens, longueur qui se mesure sans trop d'importance. et pourtant. six années, et seulement un an que tu as débarquer. tu étais pas tellement remarqué, puis ça à commencé à se savoir, à se souffler. cinq ans d'absence c'est étrange à expliquer. détour non voulu entre le cercueil et l'arrivé dans cette autre réalité ? c'est étrange, c'est suspect, et on murmure contre ton étrangeté. alors tu longes les murs, en silence, le regard vif et la langue acide. cinq années, à fouiner, à observer, à ne rien partager, les guetter, en silence. cinq années, c'est un fossé. TWO. refuge loin des autres, refuge de looser, surplombant les autres de toute ta grandeur. t'as pris d'assaut le plus haut building, juste comme ça, juste pour voir, et tu y as pris tes aises. dans un truc pas vraiment abandonné, juste oublié. peut-être que c'était fait exprès, que ton nom t'y attendais. t'as rien demandé, tu as juste pris tes habitudes, tes affaires que tu as accumulés. et c'est devenu ton repère, ton appartement et ton sanctuaire. le soleil se lève et se couche en passant par tes fenêtres et Adelaïde dans toute sa beauté s'embrase chaque jour sous ton acidité. douzième étage, de quoi oser se croire dans les nuages. THREE. trop sensible, trop stupide. alors tu t'élèves, tu trompes ton esprit d'absurdités débiles. tu les observes eux qui reprennent leur vie, comme si c'était vraiment ça. tu les observes ces morts par centaines, c'est n'importe quoi. tu sais plus être comme ça, tu n'y arrives plus. trop de barrière se sont glissées entre le monde et tes pensées. on souffle que t'es barjo, on souffle que t'es qu'un snobe qui se pense mieux que tout le monde. c'est sans doute vrai, à force d'essayer de t'en persuadé tu as finit par t'y habituer. FOUR. parfois tes yeux s'ouvrent de terreur. dans le noir des étoiles, les rêves s'enfuient et les cauchemars s'oublient. mais pas tous. le sang qui bat fort, les membres crispés, le souffle coupé. y'a cette terreur qui s'éloigne mais les pensées qui s'incrustent. de ce moment où, peut-être, qu'un jour, ils finiront pas arriver. tu en as entendu parler, des proches qui arrivait, , l'aéroport, tu y passes tes journées... assis dans un coin caché tout en haut, à les observer se retrouver, pleurer, être heureux, être triste de ce sort qui les réunit. et tu te dis qu'un jour, peut-être, ça sera ton tour. d'assumer avec toute la brutalité, ce geste et tout ton égoïsme passé. assumé est un fait, mais les faire l'accepter... et les terreurs reprennent parfois la nuit, froides et brutales.

_________________

j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop.comme ça a fait avec les autres. mais tu sais pas d'quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien on change pas, on change jamais. et quand bien même de toute façon ici y'a pas de deuxième chance, on efface pas les ardoises — .
fauve


Dernière édition par Bex Wolfhart le Mar 28 Fév - 22:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 27/02/2017
Messages : 74

SHOOTING STARS
STATUT ♡: célibataire, palpitant écorché par la trahison et l'amertume.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 18:27

tu sais déjà ce que je pense de cole et de tes idées, hâte de les voir concrétisées. I love you
bienvenue. girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 27/02/2017
Messages : 49

SHOOTING STARS
STATUT ♡: Célibataire
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 18:30

Ce pseudo est tellement parfait love

Bienvenue sur le forum I love you

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 18:36

non, mais c'est quoi cette perfection.
tes idées, l'avatar, ce début de fiche. fall
bienvenue. love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DREAMER PRINCE

Date d'inscription : 23/01/2015
Messages : 168

SHOOTING STARS
STATUT ♡: marié et père de deux enfants
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: adaline shirazi

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 18:45

je te love moh .

je te réserve le dieu grec pour 4 jours! love
BIENVENUE OFFICIELLEMENT PARMI NOUS (même si on se parle en ce moment même sur la CB perv ) et tu sais que tu n'as pas à hésiter une seule seconde si tu as la moindre question love moh

_________________

promise □ and promise me this: you’ll wait for me only, scared of the lonely arms. surface, far below these words. and maybe, just maybe I’ll come home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudnine.forumactif.org
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 18:50

y'a trop d'amour sur ce forum dès le début, c'est beau.
merci pour l'accueil et pour l'aide de tous le monde, je recherche encore de quoi creuser Bex, donc si vous avez des idées hésitez pas à venir en mp parce que je suis ouvert à tous, j'ai quelques bases, mais c'est assez libre.

Atom, merci pour la réservation, t'es géniale.

_________________

j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop.comme ça a fait avec les autres. mais tu sais pas d'quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien on change pas, on change jamais. et quand bien même de toute façon ici y'a pas de deuxième chance, on efface pas les ardoises — .
fauve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 27/02/2017
Messages : 16

SHOOTING STARS
STATUT ♡: single for ever.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 18:58

Cole, le pseudo et ce début de fiche. I love you
Bienvenue. bril

_________________


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
“THE SEA IS A DANGEROUS PLACE BECAUSE
IT MAKES YOU BELIEVE IN FOREVER.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 36

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 19:18


je vais dire pareil que mvdd mais cole + ce pseudo, c'est parfait ! fall
bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 19:24

riverdale au pouvoir serieux
bienvenue, bon courage pour ta fiche love

_________________

and i was suddenly breathing again. ∆

going nowhere, going nowhere. their tears are filling up their glasses. no expression, no expression. hide my head I want to drown my sorrow. no tomorrow, no tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 20:20


merci beaucoup à vous trois !!

_________________

j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop.comme ça a fait avec les autres. mais tu sais pas d'quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien on change pas, on change jamais. et quand bien même de toute façon ici y'a pas de deuxième chance, on efface pas les ardoises — .
fauve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 22:15

Bienvenue parmi nous.
Bon courage pour ta fiche ! bril
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mar 28 Fév - 22:20

merci Jimmy !

_________________

j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop.comme ça a fait avec les autres. mais tu sais pas d'quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien on change pas, on change jamais. et quand bien même de toute façon ici y'a pas de deuxième chance, on efface pas les ardoises — .
fauve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CLOUDS PRINCESS

Date d'inscription : 05/05/2016
Messages : 45

SHOOTING STARS
STATUT ♡: vague.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: atom walsh.

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Mer 1 Mar - 23:09

non mais.. définitivement, cette plume est divine.. moh je ne sais pas, je n'ai pas les mots moh
ta fiche est fantastique, ton personnage est énigmatique.. je suis très interloquée et j'ai hâte d'en voir plus

je te valide bien évidemment! toutefois, j'aurais une petite question: je crois que ton personnage rentrerait plus dans le groupe "slow" que "predictably" au final, car c'est avec la maladie qu'il a dur partir.. cela te dérange si je te change juste de groupe..? moh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   Jeu 2 Mar - 11:27

aaah c'est trop mignon merci !!! et ne t'en fais pas il se dévoilera peu à peu... Peut être ahaha

Pour le groupe, je comprend et ça ne me dérange pas tellement mais... il s'est suicidé. sa tumeur était revenue oui mais en moins grave que la première fois. c'est juste qu'après la première opération il a commencé à devenir dépressif et quand il a capté que ca repartait pour un tour il a décidé de prendre des médocs et sauter d'un pont. mais si tu trouves que ça colle mieux, je t'écoute et te laisse faire eheh

_________________

j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop.comme ça a fait avec les autres. mais tu sais pas d'quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien on change pas, on change jamais. et quand bien même de toute façon ici y'a pas de deuxième chance, on efface pas les ardoises — .
fauve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: can you hear the silence (bex)   

Revenir en haut Aller en bas
 

can you hear the silence (bex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» If you can hear me now I'm reaching out to let you know that you're not alone PV
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» Can you hear this sound ? [Privé Luna & Elisan]
» remind me how it feels to hear your voice ✿ dylan
» i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ IF I STAY :: ( YOUR STORY ) :: welcome to adelaide :: IN-