AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Archibal) die in your arms, but you died in mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 03/03/2017
Messages : 9

MessageSujet: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 5:03


( Archibal Martin Zenberg )
citation citation citation


( prénom, nom ): Je porte le prénom du père de ma mère. Archibal. Elle me disait que c'était un homme bon, un homme généreux, un homme qui donnait sans pensé à lui. Elle devait croire qu'avec ce nom je deviendrais un homme bon. Je porte aussi le nom de mon père qui au contraire de mon grand-père maternel, ce n'était pas un homme bien droit. J'ai l'impression qu'elle m'a donné le nom de Martin pour équilibré avec la bonté de mon grand-père. Mon père était un enfoiré de première, un arnaqueur, un fraudeur. Il a finit par disparaître e t c'est bien pour cette raison que je porte le nom de famille de ma mère, Zenberg et non celui de mon père, Reynard. ( âge ): La joie d'apprendre que je n'atteindrai jamais la quarantaine, mais je ne verrai jamais mes filles grandir. Je suis prit, enchaîné à mes trente-huit années. Je ne vivrai pas une année de plus et pourtant, tout ce que je voulais c'était vieillir avec Elle. ( lieu de naissance ): J'ai vu le jour à l'écart des grandes villes, quelque part à Alice Springs. Cétait dans une caravane dans les grandes plaines. ( origines et nationalités ): La liste n'est pas très longue, je suis un australien pur souche. Ma mère venait de Melbourne et elle est tombé sur ce jeune voyou d'Alice Springs. ( lien avec adelaïde ): Pour moi, Adelaide n'est pas qu'un nom, elle est ma vie. J'y ai fondé ma famille, c'est à cet endroit que j'ai rencontré ma femme, à cet endroit où je lui ai demandé de m'épouser. C'est à cet endroit qu'elle a donné vie à nos trois enfants et c'est à cet endroit que j'ai trouvé la mort. Sûrement pour la rejoindre, mais c'était trop tôt. J'ai abandonné mes filles. ( statut matrimonial ): Lorsque j'étais en vie, j'étais veuf, je suis resté veuf pendant quelques semaines. J'ai vu ma femme mourir, elle a rendu son dernier souffle dans mes bras. J'étais un père veuf de trois jeunes filles au cheveux bouclés. Dans mon coeur, je suis et resterai marié à jamais à Chloe Zenberg. ( emploi ou études ): Avant ma mort j'étais haut placé, bien placé. Mon boulot me donnait de grands avantages, mais aussi beaucoup de risques et d'ennemi. J'étais Sergent dans l'AFP. J'avais ma propre unité. J'avais toujours apprécié mon boulot, jusqu'aux derniers mois avant ma mort. Je viens tout simplement de débarquer, je n'ai aucun boulot, je suis désorienté. ( orientation sexuelle ): Je n'ai jamais aimé autre que les femmes, je n'ai jamais aimé autre que Chloe. Donc je suis hétérosexuel ou plutôt chloesexuel. ( groupe ): Sudden.


( le caractère changeant de l’alouette ): J'ai toujours été quelqu'un de bien actif. Si je ne bouge pas, j'ai l'impression que je réfléchis trop, que j'oubli qui je suis. J'ai toujours été reconnu pour quelqu'un d'ambitieux, j'ai toujours tout fait pour réussir dans la vie, j'ai toujours chercher à aller plus loin et encore aujourd'hui. J'ai rarement été détesté par les gens, souvent apprécié par tous, on me disait que j'étais charismatique que je savais séduire les foules, rassurer les gens. C'est dans mes veines. Malgré mon côté attendrissant pour les gens, je suis quelqu'un d'assez direct, parfois un peu trop. Je n'aime pas passer par quatre chemins. Mon poste dans l'AFP ne m'est pas arrivé sous la main sans prévenir, ou tout cuit dans le bec ! J'ai travaillé fort pour l'avoir avec mon côté audacieux. On pourrait dire par la même occasion que je suis brave. Je n'ai pas peur de me lancer dans les risques. Il n'y aurait aucun obstacle qui pourrait m'empêcher d'atteindre mon but, je suis déterminé. J'ai toujours suivit mon intuition pour tous les dossiers que je pouvais avoir sur mon bureau. Intuitif. J'ai toujours été un leader et il faut dire que ça a été un point important pour mon poste de Sergent. Lorsque j'ai quelqu'un dans ma vie, quelqu'un d'important, je reste loyal à tous ceux qui m'entour, je ne fais pas des promesses pour rien. Avec trois filles à la maison je n'ai pas le choix d'être patient et pour être franc, je ne l'ai pas toujours été. Je suis pragmatique, j'ai une facilité à la réussite. J'ai un côté grandement observateur. Ceux qui me connaissent depuis longtemps connaissent cette partie de moi. Personne ne peut toucher mes filles ou ma femme. Personne ne peu s'approcher de ceux à qui je tiens sans que je pète un plomb. Je suis très protecteur. Parfois même trop. J'ai toujours su comment traiter les femmes, je suis un romantique, mais je ne m'arrête qu'à une seule femme. Malgré tous ces belles choses, je suis un être arrogant. Je n'aime pas lorsqu'on est désagréable avec moi et mon ton le rappelle assez rapidement. Depuis très jeune, je suis un homme casse-cou. J'aime prendre des risques, que ce soit physique ou psychologique, mais surtout physique. J'aime me lancer des défis. Dans mon travail, il y a une chose que mon patron a toujours détesté... Je suis impulsif et colérique. Ils ont apprit à leur dépend parcontre que j'étais quelqu'un d'indomptable et que personne ne pourrait avoir le contrôle sur moi. Depuis la mort de ma femme, je suis devenu quelqu'un d'instable, quelqu'un d'incontrôlable. Ma femme a manqué de chance avec moi, je suis jaloux. Je n'aime pas quand un homme s'approche trop d'elle. Il ne faut pas me faire de tord puisque je suis rancunier et mélanger à mon côté instable et colérique, c'est explosif. Et pour finir, je suis entêté. Malheureusement pour ma femme qui doit enduré mes crises.
( le point final d'une histoire sans fin ): Deux mois, une semaine et trois jours avant ma mort, j'ai perdu ma femme qui est morte dans mes bras. Avec mon travail j'ai réussis à mettre ma famille en danger. Pendant tout ce temps là j'ai chercher à retrouver les responsables de sa mort. Ceux qui sont entré chez moi, sûrement pour me faire la peau ou me laisser un message. Je suis mort exactement deux mois, une semaine et trois jours après ma femme. Je voulais retrouver les responsables, mais ce sont eux qui m'on retrouvé. Je me suis retrouvé torturé pour x ou y raison. J'ai souffert pendant des heures. Lésions par ici, lésions par la. Brûlure ici et là. J'ai fini par m’éteindre à force de perdre du sang. J'ai abandonné le combat, je me suis laissé sombré. Pourtant, on m'a ramener à la vie à l'hôpital. Mais en fin de journée j'ai rendu mon dernier souffle, sous les yeux en larmes de mes trois filles.



Spoiler:
 

_________________


    I stand here again Forsaken in a place that feels like I can never win I'm reaching for a saving grace I can't even trust no one But I need to rise above I don't think I'm good enough To feel your perfect love ↯ fallin appart, papa roach


Dernière édition par Archie Zenberg le Sam 4 Mar - 0:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/03/2017
Messages : 9

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 5:03


( a brief history of time )
citation citation citation




Baby, I can see your halo You know you're my saving grace
001 ❝ Ma mère avait dix-sept ans quand je suis venue au monde. Forcé d'épouser mon père avant ma naissance. Mon grand-père maternel n'y était pour rien, il avait essayé du mieux qu'il pouvait de garder sa fille à la maison, lui qui l'avait élevé seul. Mon père l'a forcé à l'épouser, sinon il m'en lèverait à elle. Elle et son coeur en or et son côté maternel sur développé. Elle l'a fait pour moi. ❞ 002 ❝ Après les années ma mère a su l'aimer et lui prenait bien soin de nous, du moins jusqu'à ce que j'atteigne l'âge de dix ans. À l'âge de dix ans mon père s'est mit à me battre, surtout quand ma mère était au boulot, ce qui veut dire pratiquement tout le temps. Elle qui avait trois boulot à la fois. Ce n'était jamais rien de visible. ❞ 003 ❝ À treize ans la police est débarqué chez moi et a embarqué mon père. Nous nous en retrouvions débarrassé. Enfin. Dès qu'il fut derrière les barreaux, ma mère a demandé le divorce et nous avons quitté Alice Springs pour Adelaide. Ma mère s'est refait une vie, un boulot plus stable et un nouveau mari. Au contraire de mon père, lui je l'appréciais, il savait être un père pour moi. Il m'amenait faire du sport, m'aidait dans mes études. C'était un flic. Christian Vendas. Il m'a tout apprit. Deux ans après l'arrestation de mon père ma mère a accouché d'un garçon, un petit frère. ❞ 004 ❝ Il y a environ quinze ans je suis tombé sur une jeune brune dans un café. Elle me servait le café à tous les jours depuis quelques semaines quand je l'ai officiellement demandé à prendre un café avec moi. Moi simple étudiant à l'académie de AFP. Après deux ans à discuter à se côtoyer, je lui ai déclaré ma flamme et depuis elle est mienne. ❞ 005 ❝ Il y a moins de onze ans, elle m'a annoncé la grande nouvelle. Elle était enceinte, de moi. Plus le temps avançait, plus les nouvelles étaient surprenante. La première fut que ce n'était pas qu'un bébé, mais deux. La suivante vu que c'était deux filles. À deux mois avant l'accouchement, les choses se sont compliqué. Elle ne pouvait plus tenir. Les filles sont nées trop tôt. Prématurément. Béatrice et Maxwell. Étrangement forte. Les voir grandir ces premières semaines ont été un cadeau. ❞ 006 ❝ Deux ans plus tard, une autre fille pointe le bout de son nez. Noae, une petite pressée de nous rejoindre elle aussi. Je me rappellerai toujours cette journée-là. Il était quinze heures quatorze, Noae était dans les bras de Chloe, les jumelles chez ma mère. J'ai enfouie ma main dans ma poche et en ai sortir une bague. J'ai agrippé la main de Chloe et je lui ai demandé de m'épouser. Quelques mois plus tard, elle dévalait l'allée vers moi dans cette robe blanche, magnifique. Et quelques jours suivant nous étions dans notre maison à nous. ❞ 007 ❝ Ma vie était partie, tout allait bien.


Is this all a dream? Wake me up I'm living a nightmare
« Papa! Papa! » Une sautait sur son lit. « Allez papa! » Une autre se roulait sur le sol. « On veut une histoire s'il te plait. » La troisième était sagement installé sur son lit. Je ne pouvais que leur sourire. Comment ne pas être heureux avec ces bouilles mignonnes comme ça. « Noae, cesse de sauter et installes-toi. Beatrice, au lit. Maxwell, tu peux t'allonger, vous aller avoir votre histoire. » Mes trois frisées s'installe confortablement sous leurs couvertures. Je me retrouve avec trois paires de yeux posé sur moi. Je sens leur sourire s'allonger. J'attrape une chaise pour me rapprocher des lits et prend le livre sur la table de chevet. Je crois que je l'ai fait la lecture pendant quinze minutes et il n'y avais plus de son, plus d'images. J'ai quitté la chambre en silence et longeai le couloir jusqu'à la pièce du fond, près de l'escalier. Les lumières allumé, je vois Chloe installé au bout du lit qui laisse tomber ses cheveux contre ses épaules. Avec un sourire je me suis approché d'elle m'asseyant derrière elle. J'ai passé mes bras autour de ses épaules la reculant contre moi. « Et puis ta journée au boulot? » Elle a tourné la tête par dessus son épaule et j'ai embrassé sa peau avant de lever les yeux. Elle avait se regard fatigué, l'hôpital lui demandait beaucoup. Je voyais bien qu'elle allait avoir besoin de vacances. Je le savais depuis un moment. J'ai affiché un sourire et elle a poussé un soupire. « Et si je nous offrais des vacances? » J'ai vu son regard s'illuminé. Elle en avait bien de besoin et d'un autre côté, moi aussi. Elle s'est tourné pour se plaquer contre moi. Je l'ai serré doucement et soudainement un bruit au rez-chaussez attira mon attention. On aurait dit un bris de verre. J'ai vu les yeux de Chloe se poser sur moi, inquiets. Je me suis levé, j'ai prit mon arme sur la table de chevet et j'ai traversé la chambre pour descendre les escaliers. Ma femme m'a suivit, elle restait derrière moi, les mains nerveuses, tremblante. Dès que nous avions atteins le premier plancher je lui ai fait signe de rester là avant de m'aventurer plus loin. J'ai fais quelques pas avant de me retrouver près de la porte d'entré. Des éclats de verre au sol m'ont freiné, je n'avais rien aux pieds. Je pousse un soupire et me gratte la tête. J'ai chercher ce qui avait bien pu traverser la fenêtre, mais un bruit à l'extérieur attira mon attention. Je suis rapidement sorti évitant de m'ouvrir les pieds. J'ai braqué mon arme au loin, cherchant qui pouvait bien rôder chez moi. Personne, rien. Pas un son, jusqu'à... Un cri venant de la cuisine me déchira. Cette voix, peu importe comment elle sort de sa bouche, je la reconnaîtrais entre mille. « CHLOE! » Je suis rapidement revenu sur mes pas, sans pour autant faire attention. J'ai couru jusqu'à la cuisine là où j'ai vu ma femme glisser contre le mur, tombant au sol, ensanglanté. Elle m'a fixé les yeux en larmes, remplis de souffrance. « Non. Non! NON! Chloe! » Je me suis jeté près d'elle et l'ai prit contre moi. « Je t'en pris, Choe, non... Je t'en pris, ne me quitte pas. » Elle avait son regard dans le mien, sa respiration disparaissait petit à petit. Puis elle a rendu son dernier souffle.


On this bed I lay Losing everything I can see my life passing me by
Depuis trop longtemps je m'étais perdu dans mon boulot. Mes filles, je ne les voyais plus comme je les voyais. En rentrant en pleine nuit, je les entendais pleurer. J'aurais tellement avoir eut la force de laisser ma vengeance de côté pour soutenir mes filles, mais je n'arrivais pas.  J'étais loin de passer mes journées avec elles, mais à toutes les nuits, c'était dans mon lit qu'elles pleuraient. Je passais la majeur partie de mon temps au boulot, dans mon bureau. Ce jour là, Stella a passé la porte de mon bureau avec cette moue de colère. Elle m'a arraché mon portable des mains et a raccroché. J'avais enfin une piste et elle me l'arrachait des mains. Je l'ai fixé un moment et elle s'est laissé tombé sur la chaise face à moi. J'ai calé ma tête entre mes épaules et attend le sermon. « Je t'en pris Archie... Fait quelque chose pour les filles. Je t'en pris je n'en peux plus de les voir pleurer comme ça. Elles ont besoin de toi. Et moi aussi. Chloe n'aurait jamais voulu ça. » Le nom de ma femme me déchire le coeur. Je voulais la vanger, trouver celui qui lui avait fait ça. J'ai fui son regard assez longtemps. « Archibald Martin Zenberg! Regardes-moi! » J'ai rapidement lever la tête. Depuis la mort de sa soeur, il n'y avait qu'elle qui pouvait me ramener dans le droit chemin. J'ai observé un instant cette photo de famille, son sourire, son odeur, sa peau. Tout d'elle me manquait. Je ne m'étais jamais senti aussi seul que depuis sa mort. « Stella, je t'en pris, laisses-moi régler cette histoire. Je suis enfin au bout de l'histoire. Je te le promet, après j'arrête, je prend ma retraite, je resterai avec les filles. Laisses-moi réglé ça. » Elle soupire. Elle se lève et passe de l'autre côté du bureau et je la regarde. Elle me fait un sourire et se penche pour m'embrasser la joue. « Je vais essayer de leur changer les idées. Je t'en pris dépêches-toi. Trouves ces enfants de pute, venges ma soeur, mais fait attention. » Elle a quitté mon bureau et j'ai repris mon portable. J'avais une adresse, la meilleure piste depuis des mois. Je suis partit assez rapidement, en quatrième vitesse. C'était un entrepôt en bordure de la ville. Il n'y avait rien, pas de voitures, on aurait dit une bâtisse abandonné. À peine j'avais tourné le coin qu'un véhicule arriva sans prévenir pour me percuter de plein fouet du côté conducteur. Mon véhicule à fait trois tonneaux sur le côté pour se heurter contre un poteau. J'ai perdu connaissance. Lorsque je m'étais réveillé, j'avais les deux points liés au dessus de ma tête. J'avais mal partout, c'était assuré que j'avais des côtes fracturées. Ma respiration se coupait ici et là, je respirais très mal. Ma tête tournait et mes cheveux en plein visage, je ne voyais pas grand chose. « Hey, patron! Le poulet est réveillé! » Je ne connaissais pas cette voix, j'étais intrigué. J'ai difficilement levé la tête avant de sentir un poing américain s'enfoncer à pleine vitesse dans mon estomac. Aucun son n'est sortit de ma bouche, mais la douleur était frappante. Une main se glisse à travers mes cheveux et ils sont tirés vers l'arrière pour que je puisse enfin voir le responsable. Je ne connaissais pas son visage, mais ces yeux me disaient quelque chose. « Salut Gamin. » Il m'envoie un nouveau coup au ventre. Cette voix là, je la connaissais. Mes yeux sont devenu rond. « Papa ? » Un rire résonne dans la pièce vide. Tout mais pas ça. Mon père serait le responsable de mort de ma femme ? Il me balance un coup en pleine gueule et s'éloigne. « Prend la relève. » L'autre s'approche et m’assainit plusieurs coups. Entre chacun d'eux mes yeux se posent sur le dit patron. « La surprise que j'ai eut en te voyant dans la police. Tu m'as volé ma femme fiston. Il fallait bien que je reprenne mon dut. » Je pousse un hurlement tirant sur les chaines. Je redresse sur mes pieds et tente de m'approcher de lui, mais les chaines me retiennent. Il pousse un sale rire. « Elle était très jolie. Dommage que j'ai dut la faire tuer. » Je m'agites à nouveau et tire sur les chaines, mais les coups reviennent de plein fouet et cette fois, il n'y a rien qui les sépares. À travers la douleur j'ai pu hurler, j'ai trouvé la force de hurler. « JE VAIS TE TUER! » Mais non... Je n'ai jamais pu le faire. Il a fini par me balancer les coups en pleine gueule puis je me suis éteint. Mes jambes abandonnèrent le combat, je me retrouvai pendu à mes bras, mon coeur ne battait plus. C'était la fin, je le croyais, mais des voix ont attiré mon attention. « ARCHIE! ARCHIBAL!!!! » Puis cette fois, mon dernier souffle à quitté mes lèvres. Mais pas pour de bon. D'autres voix on retenti. « Papa... Papa réveilles-toi ! Je n'ai pas eut mon histoire ! » C'était ma jeune Noae. Il y avait quelque chose dans sa voix qui me déchirait. J'ai tenté de bouger, j'ai tenté de parler, mais rien. Un coup contre ma poitrine attire mon attention à nouveau. « PAPA PART PAS! » C'était Béatrice. Ces cris me brisait le coeur. J'essayais de me débattre, de trouver une porte de sortie, mais rien à faire, je suis resté figé. Je n'arrivais pas à ouvrir les yeux. Je ne savais même pas où j'étais. Je ne sentais pas mon corps, je ne sentais plus rien, j'entendais seulement les tintements des machines ici et là. Une voix plus loin. « Doctor, est-ce qu'on peut faire quelque chose ? Je sais qu'il est dans un état second... Mais il doit y avoir un moyen! Ne me dites pas que c'est la fin! Il ne peut pas mourir! Il n'a pas le droit d'abandonner ses filles !! » Stella... Les machines ont cessé de fonctionner. Cette fois, j'étais mort point final.

_________________


    I stand here again Forsaken in a place that feels like I can never win I'm reaching for a saving grace I can't even trust no one But I need to rise above I don't think I'm good enough To feel your perfect love ↯ fallin appart, papa roach


Dernière édition par Archie Zenberg le Lun 6 Mar - 2:15, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 27/02/2017
Messages : 74

SHOOTING STARS
STATUT ♡: célibataire, palpitant écorché par la trahison et l'amertume.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 7:52

bienvenue à la maison. love

jasoooooon. cara gugus miam mexicain chef lui je l'épouse asap. neu
j'ai hâte de savoir ce que tu vas faire de lui. mexicain bon courage pour ta fiche. I love you
(j'adore le pseudo au passage, le prénom archibald c'est mon chéri. gugus )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 188

SHOOTING STARS
STATUT ♡: Un célibataire, comme on les appelle
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 8:43

Jason, ce nounours bandant là fall fall

Bienvenuuue mexicain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 13:35

ce choix original pour l'avatar
bienvenue, bon courage pour ta fiche love

_________________

and i was suddenly breathing again. ∆

going nowhere, going nowhere. their tears are filling up their glasses. no expression, no expression. hide my head I want to drown my sorrow. no tomorrow, no tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DREAMER PRINCE

Date d'inscription : 23/01/2015
Messages : 168

SHOOTING STARS
STATUT ♡: marié et père de deux enfants
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: adaline shirazi

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 13:55

KHAL, mon roi moh
je te voue un culte et je te le réserve pour une durée de 4 jours love
bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche et si tu as le moindre soucis, surtout n'hésites pas à me contacter love

_________________

promise □ and promise me this: you’ll wait for me only, scared of the lonely arms. surface, far below these words. and maybe, just maybe I’ll come home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudnine.forumactif.org
avatar

Date d'inscription : 03/03/2017
Messages : 9

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 17:01

Roooh merci à tous !!!

Oh Atom c'est gentil !!
Fait attention à ma femme (:
Si jétais arrivé plus tot je tenverrais mon aide haha!

_________________


    I stand here again Forsaken in a place that feels like I can never win I'm reaching for a saving grace I can't even trust no one But I need to rise above I don't think I'm good enough To feel your perfect love ↯ fallin appart, papa roach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 17:44

oh non de zeus, MOMOA, je l'ai jamais vu joué en rp !
mais c'est terriblement génial en vrai, un choix excellent. au top vraiment, puis le prénom colle pas mal du tout à sa tête.
j'ai hâte de voir ce que vous allez faire de ce couple,
bienvenue sur le forum aussi ahah.

_________________

j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop.comme ça a fait avec les autres. mais tu sais pas d'quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien on change pas, on change jamais. et quand bien même de toute façon ici y'a pas de deuxième chance, on efface pas les ardoises — .
fauve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/03/2017
Messages : 9

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 17:50

COOOLLLEEEE!!!
Toi je te voudrais comme gamin ouf !
Mercii (: je devrais vous en dire plus ce soir)

_________________


    I stand here again Forsaken in a place that feels like I can never win I'm reaching for a saving grace I can't even trust no one But I need to rise above I don't think I'm good enough To feel your perfect love ↯ fallin appart, papa roach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 18:02

ah ba va dire ça à mes parents alors,
parce que j'suis sur qu'eux ils te diraient à quel point je suis douloureux comme fils ahah

_________________

j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop.comme ça a fait avec les autres. mais tu sais pas d'quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien on change pas, on change jamais. et quand bien même de toute façon ici y'a pas de deuxième chance, on efface pas les ardoises — .
fauve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/03/2017
Messages : 9

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Ven 3 Mar - 18:09

Avec trois filles, crois-moi que même si t'es une plaie tu ne les surpasserais pas haha !!

_________________


    I stand here again Forsaken in a place that feels like I can never win I'm reaching for a saving grace I can't even trust no one But I need to rise above I don't think I'm good enough To feel your perfect love ↯ fallin appart, papa roach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 188

SHOOTING STARS
STATUT ♡: Un célibataire, comme on les appelle
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   Lun 6 Mar - 9:12

moh moh moh elle met en PLS un peu son histoire, le pauvre doudou
J'ai hâte de voir ce que ça va donner avec Chloe !

Amuse toi bien parmi nous je te valide!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (Archibal) die in your arms, but you died in mine   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Archibal) die in your arms, but you died in mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combat arms
» Heavy in your arms [Wyatt] -TERMINÉ
» Right Here in my Arms - V2 [Pv Lun]
» G - "Just Died In Your Arms" [Hentaï] [PV Mina]
» Combat arms.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ IF I STAY :: ( YOUR STORY ) :: welcome to adelaide :: IN-