AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le disque rayé (Jag)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 188

SHOOTING STARS
STATUT ♡: Un célibataire, comme on les appelle
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Le disque rayé (Jag)   Ven 3 Mar - 18:20

Petit, il voulait être docteur. Ensuite, il s'était dit que pompier, c'était moins difficile d'accès. Et puis au final, il était arrivé à l'idée que ne pas travailler du tout, c'était encore mieux. Dans tous les cas, parmi toutes les options choisies, Uriel ne se serait jamais imaginé finir dans un vidéo-club, derrière le comptoir. Ou plutôt dans la réserve, vu son occupation du moment. La boutique était vide, quelques âmes s'y étaient aventurés avant de ressortir aussi sec. Alors quand il avait fallu faire mine de s'occuper, ou du moins de faire mine de mériter son salaire... Le blond avait filé droit dans l'arrière-boutique pour ne pas avoir à toucher à la serpillière. Les cartons poussés dans un coin, remplis et poussiéreux semblaient déjà bien plus attrayants. Et puis réellement, ça avait occupé le jeune homme pendant une partie de l'après-midi. Sortir les commandes, les recenser sur l'ordinateur, aller les ranger. Des dessins-animés, quelques films d'action semblables à des centaines d'autres, des comédies romantiques que personne n'admettrait voir et revoir en boucle, des classiques cinématographiques qu'on ne voyait généralement qu'en classe. Quelques jeux-vidéos, aussi. Le travail était d'autant plus ralenti par cette curiosité qu'avait Uriel de s'arrêter pour lire le résumé de chaque film, découvrir les images de chaque jeu. Savoir lesquels il négocierait pour embarquer en douce histoire d'occuper sa soirée.

Malgré sa lenteur, il faisait un bon employé. Sans avoir besoin de demander de l'aide, les jeux et DVD trouvaient leur place sur l'étagère adéquate, prêts à être empruntés. Il ne restait plus qu'un dernier carton, plus petit que les autres mais pas moins rempli pour autant. Des pochettes de DVD à n'en plus finir en première vue, et à y regarder de plus près... Court-circuit. Long moment d'hésitation. Ouais, ça valait le coup de demander. Discrètement, la blond sortit de l'arrière-boutique, s'improvisa un tour dans le magasin pour s'assurer que personne ne surprendrait la discussion. « Hey Jag, dis voir... » Il se rapprocha du comptoir, s'y appuya, sourcils froncés. « Question d'ordre pratique, tu les ranges où les films pornos ? » La question pouvait sembler stupide, mais elle ne le serait pas autant que le fait de les ranger entre les dessins-animés et les films de science-fiction. « Et question de curiosité... y a vraiment des gens qui viennent louer des hentai ? » Fallait avoir de sacrées couilles pour venir exhiber ses goûts de branlette jusqu'au comptoir quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/03/2017
Messages : 17

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mort et plein à craquer d'émotions qu'il ne comprend pas.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: bad-jag et good-jag sont bien assez. (a)

MessageSujet: Re: Le disque rayé (Jag)   Mar 7 Mar - 23:24


Certaines journées quand elles s'évanouissent dans les ombres de la nuit, Jag comprend pourquoi l'ancien propriétaire du club-vidéo dont tu as aujourd'hui la charge, a jugé l'éternité trop longue pour s'occuper de l'endroit. Bien que ce divertissement ne risque pas de tomber dans l'oubli des habitants d'Adelaide dans un avenir proche -après tout, votre fatalité est d'être gelé dans le temps à tout jamais- ce n'est pas non plus l'activité la plus prisée, limitant les revenus de Doe. Ce qui lui a semblé comme l'idée du siècle, un havre de paix presque paradisiaque lors de son arrivée dans la mort, l'emmerde profondément en ce moment. Assez qu'il lève assez souvent les yeux vers l’écran juché en hauteur non loin du comptoir d’employé, préférant écouter ce film qu’il a déjà vu plusieurs fois au lieu de terminer sa comptabilité. Sauf que ça lui importe pas de se faire chier en ce moment, parce que ce club vidéo lui a permis de ne pas perdre la tête un an plus tôt, quand il a dû faire face à cette nouvelle personne qu’il est devenu dans la mort.

Feelings. Un concept qui lui a été trop longuement inconnu, toute sa vie il en a été déconnecté sans que ça ne lui fasse un pli. Au contraire, au contraire il a trouvé une manière de voir l’électricité enfin se glisser dans ses veines en tuant, en se prenant pour Dieu. Un Dieu sombre, déchu, cruel et dangereux, magnifique manipulateur au visage d’ange. Il se souvient d’avoir vomi et vomi encore sa première journée en cadavre, incapable de savoir si c’était le fruit du dégoût envers lui-même ou s’il a ressenti trop d’émotions en même temps. « Hey Jag, dis voir... Question d'ordre pratique, tu les ranges où les films pornos ? » Le principal baisse les yeux vers Uriel, le seul autre employé du club vidéo. Il l’aime bien d’ailleurs, et comme il ignore qui il était avant, c’est toujours simple avec lui. « En hauteur sur le mur du fond, genre, assez haut pour que les… enfants ne puissent pas les atteindre. Je pensais à installer des rideaux ou y aller plus radicalement et faire ajouter un mur pour séparer, » réponds-tu sans ménager les détails, trop content de trouver une excuse pour oublier sa tâche actuelle. « Je voyais pas trop l’intérêt mais depuis que je me suis presque fait arracher la tête par une maman qui a retrouvé un porno dans les mains de son gosse, vaut mieux pas prendre de chance, » ajoute-t-il avec une note amusée dans la voix malgré tout. L’incident date et de toute manière, il doute revoir ladite maman dans le coin un de ses jours. Jag se souvient vaguement de la fin de l’altercation, sauf qu’il se souvient sans problème du regard terrifié qu’elle avait avant de partir presque en courant- il en est venu à la conclusion que BJ est intervenu, et ce qu’il lui a dit a été suffisant pour la faire fuir.

« Et question de curiosité... y a vraiment des gens qui viennent louer des hentai ? » Cette fois, il est traversé d’un rire amusé. Si par curiosité il a déjà visionné quelques pornos, quand c’est gratuit et facile d’accès, pourquoi pas, il n’a pas été intéressé à découvrir la porno manga. « En douze mois, j’ai eu qu’une cliente qui est venu en louer quelques fois. À chaque coup, elle était rouge comme une tomate de gêne mais avait les yeux suspicieusement brillants en quittant le magasin, » dit-il sans perdre de son amusement. « T’en as déjà visionné? » demande-t-il ensuite, levant ses sourcils en interrogation.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le disque rayé (Jag)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [question]cheval de troie[ok, disque formaté]
» a vendre disque de frein braking over seize rmz 450/250
» [Rohan] décoration d'un bouclier : disque solaire
» [Jeu video] Disque Monde
» Men sak ta dwe fèt Ayiti pou bese fenomèn zenglendo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ IF I STAY :: ( YOUR NEW TOWN ) :: east adelaide-