AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 amourhaché.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 7

MessageSujet: amourhaché.    Dim 5 Mar - 23:24


( léon kidd )
le monde est devenu tout ce qui n'est pas toi


( prénom, nom ): léon, kidd. ( âge ): trente trois ans. ( lieu de naissance ): village paumé dans le sud de la france. ( origines et nationalités ): origines françaises. le géniteur serait anglais. nationalité française. ( lien avec adelaïde ): tu viens d'arriver. ( statut matrimonial ): brisé, déchiré. ( emploi ou études ): tu louais la maison de ta défunte mère pendant que tu logeais dans ta caravane. et maintenant, maintenant rien, maintenant t'erres, tu cherches, bricole par ci par là. ( orientation sexuelle ): il y a eu la femme, celle qui rend toutes les autres fades. elle est partie. alors du coup, t'es allé voir les hommes. t'es jamais tombé amoureux après elle. ( groupe ): predictably.


( le caractère changeant de l’alouette ): t'étais beau léon avant. t'étais roi, t'étais soleil. t'étais l'gamin curieux, à la découverte de tout. l'enfant prudent, à toujours faire attention, à toi, aux autres, au coeur de ta mère (il était fragile). t'étais l'enfant joyeux, l'enfant heureux, l'imaginatif, avec tes histoires sans queues ni têtes. t'étais naïf, aussi. crédule. léon, ta pire connerie a été de tomber amoureux. garçon trop passionné, t'es tombé en plein dedans. t'es devenu aveugle, con, distant, trop optimiste. jane, elle t'a décoloré. t'es devenu sombre à cause d'elle, comme un nuage avant l'orage. t'es devenu (trop) sarcastique, (trop) pessimiste, (trop) perdu. t'es devenu transparent. livide. ailleurs. t'es brisé léon, t'as les morceaux de ton coeur entre les mains et tu fais confiance à personne pour le réparer.

( le point final d'une histoire sans fin ):
dix ans. anniversaire morbide. 

les yeux fermés, tu te souviens.
de ses rires perchés, de son sourire porte-du-paradis, de ses grains de beauté, ses doigts sur ta peau (sensation de picotement).
elle matinale, elle tardive. 
yeux cernés, yeux embués, yeux vitreux. 
tu te souviens de ses cheveux, de leur odeur.
tu te souviens de sa bouche. 
bouche grande ouverte, bouche boudeuse, bouche amoureuse. 
quelques gorgées de whisky viennent te réchauffer.
dans cette caravane miteuse, se dresse le fantôme de l'être aimé, l'être adulé. insaisissable, il se parade, virevolte dans ce bordel que tu as crée, tu le vois te narguer, tu le vois s'effacer. 
les années passent et les souvenirs sont durs à garder, ils finissent par se jouer de toi. 
toi, léon, nostalgie et amertume, bric à brac, puzzle incomplet. pièce manquante.
pièce comblée dans des veines tentatives. alcool, amant d’un soir, d’une semaine.
le trou reste, le trou grandit, devient trou noir et englouti tous tes souvenirs.

dix ans.

elle a avait les cheveux courts et le rire cristallin.
mais sa voix… sa voix était comment, déjà ?
comme… comme… comme ???
trou noir.
beaucoup d’alcool pour le comblé, ce vide.
et un amant, aussi, pour faire un mauvais plagiat de ses câlins à elle, de ses bisous à elle, de son amour à elle.

dix ans. pas un an de plus.

ce soir là, dans la caravane miteuse, où plane ce fantôme, où gît ce corps humain que tu as vainement tenté d’aimer,  léon tu te décides à le côtoyer. de faire comme elle.
la seringue, ta porte du paradis.
overdose de mélancolie.




Spoiler:
 


Dernière édition par Léon Kidd le Lun 6 Mar - 15:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 7

MessageSujet: Re: amourhaché.    Dim 5 Mar - 23:25


( a brief history of time )
j'étais si près de toi que j'ai froid près des autres



Léon, cinq ans.

dessin gribouillé dans un carnet. deux formes se distinguent. une fille (coupe carrée, jupe triangle) un garçon, des mains en bâton qui se touchent, se croisent. soleil énorme. y a de la joie dans le dessin. y a de la couleur. jaune bleu vert, rouge. rouge énorme, rouge partout, rouge entre les deux. on distingue un cœur. amour enfantin. en gros, écrit en bas, deux prénom écrit le plus délicatement possible, JANE ET LEON.

Léon, sept ans.

J’ai des bleus sur mes genoux, énormes, maman m’a roupes rouspété. Elle a beaucoup trop crié et m’a dit ohlala pourquoi tu fais ça, je lui ai pas dit que c’était Jane qui voulait que je dévale la colline avec un skate. Jane elle m’a souri c’était un très joli sourire, j’avais jamais vu ça de ma vie mon cœur a battu très vite et c’était pas à cause du skate je crois. C’était un sourire comme dans les films que maman me montre, un sourire d’amoureuse je crois. Je l’aime beaucoup, maman me demande si c’est mon amoureuse je lui dis pas que oui, ça se dit pas ses choses là.
Demain je vois Jane toute la journée !!!
On va manger des glaces et regarder la télévision.

Léon, huit ans.

J’ai embrassé Jane, elle a dit que j’étais pas cap alors je l’ai fait. C’était un peu bizarre, je savais pas trop quoi faire, elle, elle m’a dit qu’elle savait, qu’elle avait bien regardé comment ils faisaient dans les films. Je sais pas si dans les films, leurs cœurs font boom boom mais le mien a fait ça, j’ai cru qu’il allait exploser.
Je crois que maintenant Jane et moi on est amoureux.

Léon, dix ans.

C’est le dernier jour d’école avec Jane. Elle va dans un autre collège, pas très loin du mien mais on sera plus dans la même classe, ça fait un peu bizarre. On a décidé de passer l’été ensemble, maman m’a proposé de l’emmener avec nous. Jane m’a dit qu’on continuera d’être ensembles et qu’elle me quittera pas. Je lui fais confiance.

Léon, treize ans.

J’aime pas les nouveaux amis de Jane. Ils sont un peu plus vieux qu’elle, ils fument et boivent des bières de temps en temps. J’me sens tout gamin à côté d’eux, elle parfois elle fait la maligne avec eux. Mais quand on est avec eux, elle me tient la main. Elle me dit qu’elle m’aime aussi. Alors, je lui fais confiance. C’est pas très grave, si elle veut jouer la grande.

Léon, seize ans.

Jane fume, Jane boit, Jane se drogue. Maman n’aime plus trop Jane. Elle la croise parfois au petit matin dans la rue, les yeux cernés et l’esprit encore un peu embrouillé par l’alcool. Je sors pas souvent avec elle, j’aime pas ses potes. Elle aime pas trop les miens. Mais nous, on s’aime. Ça fait chier ma mère. Je crois qu’elle est un peu jalouse, parce qu’avec mon père, ç’a jamais marché, j’sais même pas qui s’est.

Léon, dix huit ans.

Aujourd’hui, on a parlé avenir avec Jane. C’était compliqué d’en arriver là mais on a réussi. On va essayer d’aller dans la même ville pour les études supérieures, pour qu’on puisse vivre ensembles. Elle était vraiment enthousiaste à l’idée. On va fêter ça, qu’elle a dit. Ma mère m’a dit de faire attention, que si je pars avec elle, va falloir que je m’en occupe et que je tombe pas dans tous ses déboires. Elle me gonfle un peu, avec ça. A croire qu’elle a jamais été jeune. Parfois, elle regarde les vieilles photos de Jane et moi et elle me dit qu’elle a fané. Quand je dis ça à Jane, elle se met à rire, mais un rire, je peux pas le décrire tellement il est beau. Le genre de rire dont tu tombes directement amoureux. C’est vrai qu’elle me fait un peu peur, parfois, mais elle sait ce qu’elle fait. J’ai confiance.

Léon, vingt ans.

Ca y est. Je suis retourné vivre chez ma mère. Le déménagement était tout un bordel, ma mère osait pas trop me parler, elle était très déçue que j’arrête mes études. Très énervée contre Jane, aussi. J’ai essayé de la calmer. De lui dire, t’en fais pas. J’en trouverai d’autres des études, des Jane, y en a pas à tous les coins de rues. Faut en prendre soin d’une fleur comme elle. C’est vrai qu’à Rouen, on avait pas trop d’espace et puis c’était vraiment pas une ville pour elle. A la maison on est mieux. Maintenant je vais essayer de trouver un travail, Jane va faire pareil. On veut se reprendre un appartement.

Léon, vingt trois ans.

C’est tout gris, dans ma vie. Jane sort beaucoup. Je la vois plus trop, soit elle est encore bourrée/défoncée, soit elle est trop crevée pour faire quoi que ce soit. J’en ai pas parlé à ma mère, ça l’aurait tué de m’imaginer vivre avec une semi morte. Et puis, on se voit plus trop en ce moment.  Dans l’appartement on s’en sort plus. Jane a quitté son boulot et moi tout seul je peux pas. Elle comprend pas. Je m’énerve parfois contre elle mais alors elle se met à pleurer et ça me fend le cœur. Alors, j’ai eu une idée. On va partir. Prendre une caravane, partir en Espagne, en Roumanie, au Danemark, en Suisse, en Autriche, en Italie. Ca va lui faire du bien. Je la demanderai en mariage dans un de ses pays. Elle arrêtera d’abuser de l’alcool et des drogues. Ca marchera.

Léon, vingt quatre, vingt cinq, vingt six, vingt sept, vingt huit, vingt neuf, trente, trente et un, trente deux, trente trois ans.

carnet vide.
plus un mot.
(il en a plus jamais trouvé)
que des larmes.
des larmes pour le vide, des larmes pour la mort.
des larmes pour elles.
Maman et Jane.  


Dernière édition par Léon Kidd le Lun 6 Mar - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 45

SHOOTING STARS
STATUT ♡:
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: amourhaché.    Dim 5 Mar - 23:58

Je te réserve ricki pour 4 jours mon beau perv perv
j'ai vraiment hâte d'en lire plus encore, j'aime déjà beaucoup I love you
welcome here n'hésite pas à nous contacter en cas. fall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: Re: amourhaché.    Lun 6 Mar - 0:02

ô diable que l'histoire est belle.
à en crever le cœur, il est cool. c'est rare de voir ce genre d'émotion en rp, enfin de voir un mec si amoureux, en parler avec tant de simplicité.
tu m'as séduite avec ricky mais alors, je le suis encore plus. hâte d'en découvrir encore, et surtout, bienvenue sur le forum !

_________________

j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop.comme ça a fait avec les autres. mais tu sais pas d'quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien on change pas, on change jamais. et quand bien même de toute façon ici y'a pas de deuxième chance, on efface pas les ardoises — .
fauve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 27/02/2017
Messages : 74

SHOOTING STARS
STATUT ♡: célibataire, palpitant écorché par la trahison et l'amertume.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: amourhaché.    Lun 6 Mar - 8:27

je plussoie les autres, l'histoire est vraiment super chouette et ta plume est sublime. moh fall
ricky et le pseudo ça déchire, et puis j'suis fan du titre de la fiche aussi.
tu m'épouses tout de suite ou maintenant ?

bienvenue officiellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 188

SHOOTING STARS
STATUT ♡: Un célibataire, comme on les appelle
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA:

MessageSujet: Re: amourhaché.    Lun 6 Mar - 8:58

Ok, j'suis amoureuse de Léon fall fall

Bienvenue à nouveau du coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 156

MessageSujet: Re: amourhaché.    Lun 6 Mar - 11:10

bienvenue, bon courage pour ta fiche love

_________________

and i was suddenly breathing again. ∆

going nowhere, going nowhere. their tears are filling up their glasses. no expression, no expression. hide my head I want to drown my sorrow. no tomorrow, no tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 7

MessageSujet: Re: amourhaché.    Lun 6 Mar - 14:34

roh vous me faites craquer, merci beaucoup. moh moh moh
je vous propose un petit plan à quatre, du coup. perv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 28/02/2017
Messages : 82

SHOOTING STARS
STATUT ♡: mieux que ça, y'a personne.
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: none.

MessageSujet: Re: amourhaché.    Lun 6 Mar - 16:13

il ne me restait que le point final à la vie de Léon vu que j'avais tout dévoré en amont.
et la fin ne me déçoit pas, absolument pas. tu écris vraiment bien et Léon est vraiment intéressant. j'ai hâte de voir l'univers que tu vas développer autour de lui, il est radieux -ouais ouais même dans son obscure personne je le trouve ahah-

évidement, je te valide.
n'hésites pas à aller voir tes camarades pour des liens, et bons futurs rps.

_________________

j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop.comme ça a fait avec les autres. mais tu sais pas d'quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien on change pas, on change jamais. et quand bien même de toute façon ici y'a pas de deuxième chance, on efface pas les ardoises — .
fauve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 7

MessageSujet: Re: amourhaché.    Lun 6 Mar - 17:03

encore merci, ça me fait vraiment plaisir ce que tu me dis là. love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: amourhaché.    

Revenir en haut Aller en bas
 

amourhaché.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ IF I STAY :: ( YOUR STORY ) :: welcome to adelaide :: IN-