AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (f/pris) lily collins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DREAMER PRINCE

Date d'inscription : 23/01/2015
Messages : 168

SHOOTING STARS
STATUT ♡: marié et père de deux enfants
YOUR BONDS:
SCHIZOPHRENIA: adaline shirazi

MessageSujet: (f/pris) lily collins   Dim 18 Oct - 10:17


( carmilla dawson )
i'll wait a thousand years


( prénom, nom ): carmilla dawson. ( âge ): vingt-six années. ( lieu de naissance ): adelaïde, australie. ( origines et nationalités ): australienne par son père, américaine par sa mère. ( lien avec adelaïde ): elle y est née, y a vécu, y est morte. ( statut matrimonial ): au choix. ( emploi ou études ): infimière avant la mort, après au choix. ( orientation sexuelle ): hétérosexuelle. ( groupe ): slow.

( le caractère changeant de l’alouette ): elle est intrépide, elle est déterminée, elle a l'oeil qui brille de milles folies. Cette jeune fille est de la dynamite. Caractérielle au possible, il vous faut vous plier en quatre pour la séduire. Elle n'a pas perdu de son mordant en décédant. Bien au contraire. En voyant que les promesses d'autrefois n'avait fait que voler en éclats, elle s'était endurcit, déshumanisée pour ne devenir qu'une entité de désespoir et de rancœur. Mais le temps efface les mots, aide les plaies à cicatriser, même si certaines resteront vives éternellement.



( atom walsh ): tu t'engourdis. tu t'enfouis, un peu plus loin dans cette eau profonde dont le bleu se fonce encore et encore. des bruits sourds autour de toi, un sifflement strident symbolisant l'arrêt de l'activité de ton cœur. tu es partie, et plus jamais tu ne reviendras.
et c'est là que tes yeux s'ouvrent à nouveau.
une hôtesse de l'air te demande de relever ton siège. son sourire chaleureux te rassure. tu ne rêves pas, tu le sens, tu le sais. tu es installée dans un avion, en première, avec un nombre certain d'inconnus autour de toi. la destination t'interpelle: adelaïde? mais tu y es déjà. tu ne comprends pas. l'avion atterrit, déversant avec lui la soulte de voyageurs aussi perdus que toi. tous se stoppent dans le sas, personne n'ose avancer. tu es la première à te lancer. tu arrives dans le hall de cet aéroport que tu connais par cœur, mais où tu ne reconnais personne. tu sors, et tu réalises ce qu'il t'arrive.
oui, tu es morte. ta leucémie t'a achevé. il a fallu si peu de temps à ton corps pour s'auto-détruire que tu n'as pas forcément compris. et c'est en réalisant que tu tenais à nouveau sur tes jambes que tu compris: tu étais guéri, dans ce monde des trépassés, dans ce havre des âmes en paix. et l'histoire te revient, comme un éclair au milieu d'une nuit sans lune. ATOM. il avait promis, il le ferait. tu courrais pour rentrer à nouveau dans l'aéroport et tu scannais du regard tous les visages aux alentours. il était là, quelque part, tu en étais sure. il ne pouvait pas être ailleurs.

huit années que tu as perdu tout espoir de le revoir. huit années qui tu vis dans le noir.
il a brisé sa promesse, il ne t'a pas suivi. il t'a oublié, il ne t'a surement jamais aimé. voilà ce qui est arrivé. toi, tu l’idolâtrais, lui t'utilisait. il t'a certes accompagné jusqu'à la fin, mais il n'a fait que parler. lui qui devait porter atteinte à sa vie pour te retrouver, voilà qu'il vivait encore de son coté. cela lui faisait aujourd'hui trente-quatre années et il t'avait laissé te figer à tes vingt-six ans. lui qui devait vivre pour toi a finalement décidé de rester pour lui. égoïste. misérable. bandit de son état.
tu le détestais autant que tu continuais à l'aimer.
ton monde était bloqué. tu n'avançais pas, coincer dans l'enveloppe corporelle de l'âge de ta mort. mais ton âme avait vieillit. elle avait encaissé plus que quiconque ne pouvait le supporter. tu avais compris pourquoi il ne t'avait pas suivi: il avait eu peur. peur de la mort. peur de l'inconnu. peur de toi.
et c'est alors que la lettre arriva. il faisait beau, il faisait chaud. tu te rendais à l'aéroport, attendant la venue de ta mère ou de ton père, tout deux encore vivant et s'aimant surement encore.
c'est là que, pour la première fois depuis une éternité, tu revoyais ses traits.
perdu, désorienté, complètement esseulé, paniqué. tu hésitais. tu t'étais cachée. tu ne voulais pas le voir, tu ne voulais pas lui parler. tu le haïssais. et puis, une part de toi surmontait l'aversion. l'amour surmontait tout. il est là un fait que tout le monde s'accorde à dire: on ne peut connaitre sentiment plus pure et plus fort que l'amour. tu t'étais postée devant lui. il s'était pétrifié.
la situation allait dégénérer.


Spoiler:
 

_________________

promise □ and promise me this: you’ll wait for me only, scared of the lonely arms. surface, far below these words. and maybe, just maybe I’ll come home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudnine.forumactif.org
avatar

Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 7

MessageSujet: Re: (f/pris) lily collins   Dim 5 Mar - 20:49

fdjkfdjkfdjfkdjdfk
il est toujours libre hein ? moh
je te jure, j'ai cliqué sur le scénario sans être totalement convaincue à la base (parce que les actrices, c'est pas trop mon truc) mais l'histoire, ouah, j'ai craqué quoi.
tu veux bien de moi ? love love

edit : ah bah non je viens de voir que je suis arrivée trop tard
tant pis, hâte de vous lire en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(f/pris) lily collins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lily Collins #003 avatars 200*320 pixels
» (f) lily collins - petite soeur - LIBRE
» [F] ▲ LILY COLLINS - you're my person.
» [F] ▲ LILY COLLINS - Livré à moi-même. Stop. Colis perdu. Stop.
» (2F/1M) KEIRA KNIGHTLEY, LILY COLLINS, JOHNNY DEPP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≈ IF I STAY :: ( YOUR STORY ) :: free spirits :: TOO LATE-